El Conjugador

Imprimer cette page

L'impératif à la forme pronominale

À l'impératif positif, la marque des pronoms se place toujours à la fin du verbe. On dit qu'il y a enclise du pronom :

despertarse (se réveiller) => despiértate (réveille-toi)

Il y a cependant quelques modifications orthographiques à prévoir. Tout d'abord, le -s final de la première personne du pluriel disparaît pour des raisons de sonorité :

despertarse (se réveiller) => despertémonos (réveillons-nous)

Ensuite, à la deuxième personne du pluriel, c'est au tour du -d final de disparaître avec une exception notable pour le verbe ir (aller), étant donné qu'il n'a que deux lettres (id), on garde le -d final dans son cas. Mais il s'agit de la seule exception.

despertarse (se réveiller) => despertaos (réveillez-vous)
irse (s'en aller) => idos (allez-vous-en)

On notera que ces modifications orthographiques n'ont lieu que pour les verbes pronominaux. Lorsqu'il s'agit d'un autre pronom, il n'y a plus ce genre de modification.

les separar (les séparer) => separémoslos (séparons-les)
lo contar (le raconter) => contadlo (racontez-le)

À l'impératif négatif (aussi appelé impératif de défense), rien de tout ceci puisqu'il ne faut pas faire d'enclise.

no separarse (ne pas se séparer) => no nos separemos (ne nous séparons pas)

Modification d'accentuation

Vous aurez déjà remarqué quelque chose au travers des exemples précédents : la modification de l'accentuation à la forme pronominale de l'impératif. En effet, l'accent tonique est toujours situé à la même place lorsqu'un verbe a une enclise. Ceci signifie que pour éviter que l'enclise ne modifie la place de l'accuentuation dans le verbe, on ajoute un accent.

ayudar (aider) => (él) ayuda (il aide) => ayúdame (aide-moi)
escuchar (écouter) => escuchándole (en l'écoutant)
decir (dire) => decirlo => decírselo
enseñar (enseigner) => enseñándolo => enseñándoselo