El Conjugador

Imprimer cette page

Le verbe espagnol

Le succès croissant de l'espagnol comme deuxième langue vivante après l'anglais est une réalité. Aujourd'hui, en France, l'espagnol est proposé au même titre que l'allemand dans l'enseignement. Cette expansion s'explique par le dynamisme linguistique d'une langue parlée par plus de 400 millions de personnes et par la richesse et l'universalité des cultures des nombreux pays hispanophones.

Pourtant même si l'espagnol tient son origine du latin, comme le français, la conjugaison espagnole est réputée difficile en raison du nombre de verbes irréguliers et de son système de diphtongue assez complexe.

Comme en français, on peut classer les verbes espagnols en trois groupes principaux selon les terminaisons de l'infinitif : -ar (amar), -er (tener), -ir (vivir). D'une manière générale, les verbes en -er et en -ir ont les mêmes terminaisons sauf à l'indicatif présent avec nosotros et vosotros et à l'impératif avec vosotros.

En espagnol, l'usage du pronom personnel n'est pas obligatoire. Ceci tient au fait que les terminaisons sont bien marquées et s'entendent bien, contrairement au français où elles sont marquées à l'écrit mais pas à l'oral.